CÉLINE

LES MANUSCRITS RETROUVÉS


UNE EXPOSITION PROPOSÉE À L'OCCASION
DE LA PARUTION DE GUERRE  DE LOUIS-FERDINAND CÉLINE

DU 6 MAI AU 16 JUILLET 2022

Entrée libre et gratuite

Du mardi au samedi, de 13h à 19h

Image%20Expo%20Ce%CC%81line2.png

 

L’EXPOSITION


La Galerie Gallimard présente une nouvelle exposition consacrée aux manuscrits retrouvés de Louis-Ferdinand Céline. Cette exposition, sous le commissariat d'Alban Cerisier, est proposée à l'occasion de la parution de Guerre, roman inédit de l'écrivain.


Le 17 juin 1944, se sentant menacé à l'approche de la Libération pour ses prises de position durant l’Occupation, Céline quitte la France en compagnie de son épouse Lucette. L’écrivain laisse dans son appartement parisien plusieurs liasses de manuscrits, dont il déplorera après-guerre qu’elles lui ont été dérobées. Récemment retrouvés, ces manuscrits exceptionnels, pour la première fois exposés, mettent en lumière le projet littéraire qui anima Céline après la parution de Voyage au bout de la nuit en 1932 : un grand triptyque, se rattachant à des périodes de sa vie pas ou peu développées dans son premier roman – l’enfance, la guerre, Londres. Des milliers de feuillets inédits témoignent de cette entreprise, dont seul le premier volet sera mené à terme avec Mort à crédit en 1936. Mais Céline, là est la grande révélation, avait avancé sur les autres romans, en particulier celui évoquant l’épisode central de sa vie : l’expérience du front et sa blessure de guerre en octobre 1914. Un traumatisme qui allait décider de la vie d’un homme comme de l’œuvre littéraire à venir, celle-ci ayant seule le pouvoir de révéler ce qui se joue vraiment dans l’expérience vécue.

 

Louis%20Destouches%20au%20Val-de-Gra%CC%

© Collection Véronique Chovin

 

L’exposition de la Galerie Gallimard sera l’occasion de présenter pour la première fois au public plusieurs feuillets remarquables extraits des liasses des manuscrits retrouvés. Le manuscrit de Guerre sera particulièrement mis en valeur, sans négliger toutefois ceux de Londres, de Casse-pipe et de La Volonté du roi Krogold (lequel sera exposé avec ses fameuses pinces à linge).

 

Des documents plus intimes (lettres, cartes postales, tirages d’époque, portrait…), issus des archives de l’écrivain, apporteront un éclairage sur les sources biographiques de l’œuvre littéraire, en particulier sur les liens entre Louis Destouches et ses parents, sur sa formation militaire à Rambouillet et sur sa convalescence de blessé de guerre à Hazebrouck et au Val-de-Grâce. Les médailles militaires du maréchal des logis seront exposées, ainsi que le Journal de marche de son régiment, conservé par le Service historique de la Défense (Vincennes). L’ensemble sera complété par des documents d’histoire éditoriale, provenant des archives des Éditions Gallimard et des Éditions Denoël.

 

Hazebrouck%20bombarde%CC%81%20-%20la%20g

© Collection Archives Gallimard

 

 

Autour de l'exposition

 

Parmi les manuscrits de Louis-Ferdinand Céline récemment retrouvés figurait une liasse de deux cent cinquante feuillets révélant un roman dont l’action se situe dans les Flandres durant la Grande Guerre.

 

 

« J’AI ATTRAPÉ LA GUERRE DANS MA TÊTE »


Avec la transcription de ce manuscrit de premier jet, écrit quelque deux ans après la parution de Voyage au bout de la nuit (1932), une pièce capitale de l’œuvre de l’écrivain est mise au jour.

Car Céline, entre récit autobiographique et œuvre d’imagination, y lève le voile sur l’expérience centrale de son existence : le traumatisme physique et moral du front, dans l’« abattoir international en folie ».

On y suit la convalescence du brigadier Ferdinand depuis le moment où, gravement blessé, il reprend conscience sur le champ de bataille jusqu’à son départ pour Londres. À l’hôpital de Peurdu-sur-la-Lys, objet de toutes les attentions d’une infirmière entreprenante, Ferdinand, s’étant lié d’amitié au souteneur Bébert, trompe la mort et s’affranchit du destin qui lui était jusqu’alors promis. Ce temps brutal de la désillusion et de la prise de conscience, que l’auteur n’avait jamais abordé sous la forme d’un récit littéraire autonome, apparaît ici dans sa lumière la plus crue.

Vingt ans après 14, le passé, « toujours saoul d'oubli », prend des « petites mélodies en route qu'on lui demandait pas ». Mais il reste vivant, à jamais inoubliable, et Guerre en témoigne tout autant que la suite de l'œuvre de Céline.

 

Édition établie par Pascal Fouché, avant-propos de François Gibault.
Mise en vente : 5 mai 2022


Paiement sécurisé

Paiement par carte bancaire

Achats certifiés

Les pièces originales sont accompagnées d'un certificat d'authenticité

Livré chez vous

Livraison à domicile par Colissimo signature

Frais de ports offerts*

À partir de 100€ TTC d'achat en France métropolitaine